Étiquette : elements

Tutos

Tuto n°3 de Peyrine : Raccourcis clavier

Les formules magiques qui font gagner du temps

 

Podcast

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/282989909?secret_token=s-wBelz" params="auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true" width="100%" height="100" iframe="true" /]

Version Texte

L'ordinateur est formidable !

Il vous aide tous les jours, quelque soit votre utilisation principale, travail ou loisirs. Seulement, même quand on connaît son ordinateur de travail, il est difficile d'arriver à gagner du temps sur des actions simples ou répétitives. Une des premières choses qu'on recherche quand on travaille régulièrement avec un ordinateur, c'est comment optimiser son temps…

Il peut davantage vous aider à simplifier votre quotidien, notamment avec les raccourcis clavier.

L'ordinateur est un outil puissant, qui propose des logiciels adaptés à toutes les activités, certains plus spécialisés que d'autres. Chacun en sait toujours davantage sur le logiciel qu'il utilise tous les jours : où sont placés les menus récurrents, se préparer une barre de menus/actions favorites, les limites et contraintes du programme, sa façon d'utiliser la mémoire vive, etc… Mais savez-vous le faire sans avoir à lire tous les menus intéractifs de vos logiciels ?

Un exemple parmi d'autres : Vous en avez assez de passer un temps fou à faire des recherches sur Google ? Vous cliquez sur chaque lien, le lisez, vous revenez en arrière pour relire la longue liste des liens proposés… Vous êtes perdu, car vous avez oublié ce que vous avez déjà lu, ou bien de quel site il s'agissait. Ah ! … S'il existait une formule magique pour ouvrir chacun des liens qui vous semblent intéressant et ainsi les mettre de côté pour les comparer plus tard, tout en continuant à cliquer sur la page de recherche Google !

Et bien, oui. Il existe des formules magiques

… Autrement appelées « raccourcis clavier ». Dans le cas de cet exemple, Il en existe pour ouvrir chaque lien hypertexte dans un nouvel onglet/fenêtre, sans quitter la page que vous êtes en train de lire.

Ces petits joujoux vont vous simplifier le travail, et peut-être même épater votre patron !

Le raccourci clavier

C'est un outil que vous pouvez utiliser sur vos logiciels préférés et souvent partout ailleurs sur le reste de votre ordinateur, quel que soit votre marque.

Ils ont été créés pour vous simplifier l'appel aux actions les plus récurrentes, exactement comme les raccourcis que vous vous mettez sur le Bureau vers des logiciels ou des dossiers en cours. Par exemple : copier, coller, sélectionner, imprimer, ...

Ce ne sont pas des boutons

Ce sont des combinaisons de touches (déjà présentes sur votre clavier physique) qui enclenchent une action, comme une barre de menu ou un clic-droit pourrait le faire.

La plupart du temps, ces combinaisons utilisent une touche n°1 d'enclenchement, telles que la touche CTRL (Contrôle) ou MAJ (Shift / Majuscule). C'est comme si, en quelque sorte, vous disiez à votre ordinateur : « Je clique sur le Menu X pour l'ouvrir ».

Remarque : Selon votre système d'exploitation (Windows, Mac, Linux..), ils utilisent des touches 1 différentes.

Cette touche 1 tenue enfoncée, il vous faudra appuyer sur une touche n°2 qui va de son côté : « choisir un sous-menu que vous ne voyez pas ».

Ne confondez pas

« Touche tenue enfoncée » et « appuyer sur une touche ». Vous tenez enfoncée la touche 1 (CTRL par exemple) mais il ne faudra qu'appuyer sur la touche 2 (+A par exemple), comme vous le feriez en tapant du texte.

Remarque : Ne stressez pas sur vos touches, ne vous demandez pas si vous devez les tenir toutes en même temps avec la même main !! C'est censé faciliter votre utilisation de l'ordinateur, pas vous créer un ulcère 🙂

La main gauche tient enfoncée la touche 1 (CTRL, ALT ou MAJ/SHIFT), la main droite tapote juste la touche 2.

Certaines touches de votre clavier comportent déjà des raccourcis d'action, généralement lorsque vous avez un texte à saisir. Elles sont utilisables sur n'importe quel éditeur de texte, dans un logiciel comme sur l'internet.

Par exemple :

Retourner au début d'une phrase

--

Touche début

Aller à la fin d'une phrase

--

Touche fin

Liste non-exhaustive de formules magiques

… Euh non, de raccourcis ! 🙂

Attention, il s'agit ci-dessous de raccourcis pour un ordinateur Windows. Les mêmes existent pour d'autres systèmes, mais avec une touche 1 différente : POMME pour un mac, par exemple, à la place de CTRL.

Quelques exemples de combinaisons, qui fonctionnent sur la plupart des logiciels (et souvent sur l'internet) :

Copier

CTRL

+ C

Coller

CTRL

+ V

Couper

CTRL

+ X

Sélectionner tout

CTRL

+ A

Sauter de mot en mot

CTRL

+ ← ou →

Sauter de paragraphe en paragraphe

CTRL

+ flèche du haut ou bas

Sélectionner de mot en mot

CTRL

+ ← ou →

Sélectionner de paragraphe en paragraphe

CTRL

+ flèche du haut ou bas

Revenir tout en haut d'un texte

CTRL

+ touche début

Revenir tout en bas d'un texte

CTRL

+ touche fin

Imprimer

CTRL

+ P

Ouvrir un document existant

CTRL

+ O

Créer un nouveau document

CTRL

+ N

Fermer une fenêtre ouverte

CTRL

+ W

Fermer un logiciel

CTRL

+ F4

Enregistrer

CTRL

+ S

Enregistrer sous

CTRL+MAJ

+ S

Aller à la ligne
sans faire de saut de ligne « paragraphe »

MAJ

+Entrée

Et les meilleurs, mes préférés :

Annuler la dernière action

CTRL

+ Z

Refaire la dernière action

CTRL

+ Y

Certaines fois la touche 2 n'existe pas, et c'est votre souris qui prend le relais :

Sélectionner un ensemble d'éléments
qui se suivent

CTRL

+ clic sur le 1er
puis clic sur le dernier

Sélectionner certains éléments
qui peuvent ne pas se suivre

MAJ

+ clic sur chaque élément

Sélectionner d'un point A à un point B
dans un texte

CTRL

+ clic juste avant A
puis clic juste après B

Les spécifiques d'internet, et qui aujourd'hui sont aussi pris en charge en dehors :

Passer d'un onglet à l'autre :

CTRL

+TAB

Ouvrir un nouvel onglet/fenêtre

CTRL

+ T

Ouvrir un lien dans une autre fenêtre

CTRL

+ clic sur le lien

Les spécifiques à Windows :

Se déplacer d'une fenêtre ouverte
à une autre

ALT

+ TAB

Forcer la fermeture d'un programme
qui ne fonctionne plus

CTRL+ALT

+ SUPPR puis Gestionnaire de Tâches

Les spécifiques à un logiciel de traitement de texte, type Word:

Mettre la sélection en gras

CTRL

+G

Mettre la sélection en italique

CTRL

+I

Mettre la sélection en souligné

CTRL

+U

Ca y est ? Vous voilà curieux d'en découvrir de nouveaux ?

Pour aller plus loin

Liste des raccourcis clavier de Windows ou Mac > sur wikipedia

 

@ bientôt sur les tutos d'illustraprint 🙂

> Pour vous abonner : clic 🙂

 

Tutos

Tuto n°2 de Peyrine : Aborder votre graphiste

Aborder votre graphiste avec sérénité 😉

Tuto n°2 de Peyrine, votre graphiste illustraprint

Vous souhaitez créer un support de communication visuelle
… avez-vous la bonne recette ?

Podcast

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/282991562?secret_token=s-hvFNg" params="auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true" width="100%" height="100" iframe="true" /]

Version Texte

Ça y est ! Votre association a enfin décidé de lancer son premier festival de musique folke !! Dans deux mois, les premiers participants vont arriver et vous venez tout juste de réserver les salles, les musiciens, le traiteur, etc. Il faut maintenant créer des affiches et des programmes pour informer les gens. Vous avez donc choisi votre équipe graphiste/imprimeur, et vous avez signé les devis nécessaires pour commencer.

Par quoi commence-t-on ?

Ou comment donner les bonnes informations au graphiste pour avancer efficacement et avoir vos documents dans les temps ? Le travail du graphiste est avant tout de mettre en page vos idées, pas de les inventer. La télépathie n'étant pas encore d'actualité, il va falloir échanger 🙂

Tout travail de composition se prépare comme un bon plat :

Définir le nombre d'invités et leurs goûts, les ingrédients nécessaires et les ustensiles pour les préparer. Ensuite, il faut rassembler au même endroit les ingrédients, afin qu'ils soient à portée de main et d'avoir une vue d'ensemble. Puis un à un, il faudra les doser, les transformer, pour qu'ils soient prêts à être utilisés. Ensuite seulement, vous les combinerez ensemble, dans un certain ordre, pour créer votre plat.

La composition est un travail qui met en scène différents éléments sur une même surface.

> Lorsqu'elle n'est pas sur internet, elle se trouve limitée par les bords de la feuille (ou tout autre matière, comme de la bâche ou du tee-shirt imprimés). Le graphiste doit d'abord prendre en compte le public et/ou le lieu où va être lu le support demandé. Ensuite, la thématique, le type de couleurs (dominantes) qui est demandée, ainsi que le type d'éléments qu'il doit intégrer : photos, graphismes abstraits ou figuratifs (illustrations), données textes…

On la nomme aussi mise en page ou maquette, et, avant les ordinateurs, les supports était uniquement montés à la main, sur du papier soit par des collages, soit des illustrations qui détaillaient les essais d'emplacement.

Une mauvaise mise en page peut faire perdre son rôle de vecteur de l'information. Par exemple, si elle n'est pas équilibrée, si elle manque de tonus, ou encore si ses informations ne sont pas bien lisibles par le lecteur.

> Toute personne qui souhaite avoir un document efficace, avec ou sans fioriture ou couleurs, doit avant tout travailler la mise en page… Au risque de ne pas pouvoir gagner l'intérêt de ceux qui vont le lire. Ce qui est quand même l'objectif de tout support de communication, publicitaire ou pas !

Pour résumer :

D'abord par des essais, esquisses, puis des pistes graphiques. Cela permet de vérifier si le message à traiter a bien été saisi, et ce qu'il reste à ajuster. Personnellement, arrivée à cette étape, je préfère un écrit plutôt qu'un entretien oral. En écrivant ses impressions et idées, on peut souvent mieux poser ses mots, les choisir en fonction de ce qu'on veut transmettre, et par cette réflexion mieux préciser ce qu'elle attend de mon travail.

Ce qu'il faut garder à l'esprit

Qu'est-ce que doit être défini lors du premier entretien ?

  1. Qui sont les personnes qui devront prendre les décisions ?

    > Définir le nombre idéal de personnes pour réfléchir, relire, modifier le support au cours de sa création. Choisir un contact unique, coordinateur entre votre équipe et le graphiste/imprimeur, qui pourra prendre certaines décisions sans avoir à se référer à votre équipe, et surtout facilement joignable par tous.

  2. Pour qui et où allez-vous communiquer ?

    > Réfléchir au style, à la thématique, et aux contraintes/objectifs

  3. Quels sont les dimensions, plis, pages… de votre document ?
  4. Avez-vous tous les éléments à intégrer ? Faudra-t-il les modifier ?
  5. Quels documents devriez-vous préparer, avant votre premier entretien avec votre graphiste :
    1. Un croquis rapide, pour commencer à appréhender l'espace du support
    2. Vos éléments à insérer : textes et images.
      > Seront-ils sur papier ou numériques ?
    3. Contraintes techniques, temporelles, ou matérielles.
    4. Présentation de votre projet, reprenant tous les points précédents.
      > Cela permet de bien cibler ses idées, ne rien oublier, de choisir ses mots, de connaître les questions qui sont sans pour l'instant sans réponse.
    5. Listing des éléments à insérer : si vous avez des supports avec plus de cinq éléments différents (ex : encarts publicitaires).

@ bientôt sur les tutos d'illustraprint 🙂

> Pour vous abonner : clic 🙂

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com