Étiquette : villag

Clients

Visite du site de Fontaynous : du côté de…

Plongez-vous dans son histoire, baladez-vous dans ce sympathique village de l'Aveyron, tout en vous imprégnant de sa légende passée, contée par les Amis du Site de Fontaynous

illustration & réalisation - lllustraprint.com - 12200 VDR

Un panneau illustrant l'histoire de Fontaynous (12)

... Dont voici le texte :

colo-tour"A l’extrême frontière du Rouergue et du Quercy, séparée par un étroit chemin l’effleurant, s’élève, isolée dans une conque de prairie, l’antique église de Fontaynous autour de laquelle s’égayent les quelques hameaux qu’elle dessert tant en Rouergue qu’en Quercy. Elle est aujourd’hui sur les deux diocèses, tandis que jusqu’en 1790, Fontaynous,comme la paroisse de Martiel relevait de l’évêque de Cahors.

À quelques centaines de mètres, des ruines importantes attirent notre attention. Une grosse tour ronde, élevée de six étages, démantelée, béante, contenait jadis une grande vis de pierre dont les larges marches ont été volontairement brisées et arrachées. Cette tour flanquait une haute bâtisse, massive, presque carrée, dont actuellement on ne peut plus, même très approximativement, reconnaître la forme exacte, distinguer ni le caractère, ni les dispositions, tant la destruction en a été poussée loin !

Fontaynous dépendait du monastère de Loc-Dieu, peut-être depuis sa fondation, tout au moins depuis 1182. En effet, dans une bulle du Pape Luce III, entre 1182 et 1185, nous indique : « Nous confirmons à vous et à votre monastère de notre autorité apostolique la grande de Emodtrosos, l’église de Fontaynous, la grange de l’Albenque, etc. - A Vérone, le 7 des Ides de septembre ».

colo-presbytereLa charte de donation de Fontaynous ayant disparu, cette bulle reste le document le plus ancien. En effet, les Anglais, en abandonnant le Rouergue, enlevèrent tous les titres et documents de Loc-Dieu et le transportèrent dans la Tour de Londres. Le Sénéchal dressa procès-verbal de cet enlèvement, le 4 octobre 1411. Dans cette bulle, il n’est fait aucune allusion à une tour ou à une maison forte, ni dans l’hommage fait au roi le 15 juillet 1399, par l’Abbé de Loc-Dieu, ni dans le dénombrement du temporel du monastère de Loc-Dieu. Lors du dénombrement de 1522, concernant l’abbaye de Loc-Dieu, le syndic du couvent reconnaît à Fontaynous, une grange, des prés, un étang et un moulin, mais ne parle pas de château.

Le château était en tout cas construit avant 1683, car à cette date, nous le trouvons mentionné dans l’acte de partage du 14 janvier 1683, passé à Paris devant notaires. Fontaynous, avec ses grands bois et son château, restait donc la propriété particulière des abbés commendataires, vu qu’il avait été construit par l’un d’eux pour se ménager une demeure, toute proche mais indépendante du monastère. Le château de Fontaynous leur servit souvent de résidence.

Il constituait la retraite favorite de Claude de Fleury, sous-précepteur des Enfants de France, abbé de Loc-Dieu de 1684 à 1706, auteur d’une histoire ecclésiastique, qu’il composa à Fontaynous.

La paroisse de Fontaynous faisait, jusqu’à la révolution, ainsi que Martiel et Elbes, partie du diocèse de Cahors et l’archi-prêtre decolo-eglise Cajarc comme l’abbaye de Loc-Dieu. Elle était composée de nombreux mas : Lagardelle, les Cayrousses, la Réginie, Placens, les Allemands, la Couderquie, Salabirbet, Frespech, les Plasses, Loupiac, Fontgrand, les Cabanes, Barthelongue, le mas del Grès. L’église de Puyjourdes était annexée à celle de Fontaynous. Au moment de la création des départements, un désaccord survint entre les habitants du village de Laramière et les habitants des mas dépendants de Fontaynous. Un courrier fut adressé aux deux départements Lot et Aveyron, pour décider du sort de la municipalité de Fontaynous.

colo-viergeAu XIIIème siècle, l’église de Fontaynous, qui faisait partie du diocèse de Cahors, était sous la protection de Saint Hilaire. Saint Hilaire : V. 315-367, né à Poitiers où il devint évêque vers 350. Il fut le principal adversaire de l’arianisme en occident. C’est un Père de l’Église.

Sur la statue de « Notre Dame de Fontaynous », nous avons à ce jour très peu de renseignements. Elle fut coulée à la Fonderie de Somme voire en Haute-Marne, érigée en 1878. Elle mesure 1,75m. D’après certains dires, il y aurait eu une autre statue avant celle-ci.

Sur le lavoir, très peu de renseignements, sauf que le colo-lavoirpremier bac aurait pu servir à faire immerger des enfants qui avaient des difficultés à la marche ou ne marchaient pas du tout. La source de Fontaynous serait bénéfique, voire miraculeuse… Mais ne nous emballons pas, nous n’avons pas d’écrits sur ce sujet." 

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com