Étiquette : pao

Tutos

Formats de papiers (norme ISO)

Les formats de papier internationaux

norme ISO 216

Vous recherchez des informations sur les dimensions papier de votre support ?
Voici un petit topo sur cette fameuse norme ISO

Video : Manipulation des feuilles pour retrouver facilement les formats usuels

Version Texte

Un format international pour les feuilles de papier

Ces formats sont conçus pour que les proportions de la feuille soient conservées lorsqu’on la plie ou coupe en deux dans sa longueur, permettant ainsi le massicotage sans perte, la confection de livres par pliage, ainsi que l’assemblage, l’agrandissement et la réduction par un facteur deux. Le rapport entre longueur et largeur doit pour cela être égal à la racine carrée de deux, √2 soit environ 1,414. (source)

Tableau des dimensions

… Pour les tailles les plus utilisées en impression

Initialement

Quel pourcentage appliquer sur le format initial pour convertir en...

Nom

cm x cm

A0

A1

A2

A3

A4

A5

A6

A0

84,1 x 118,9

100 %

71 %

50 %

35 %

25 %

18 %

12,5 %

A1

59,4 x 84,1

141 %

100 %

71 %

50 %

35 %

25 %

18 %

A2

42 x 59,4

200 %

141 %

100 %

71 %

50 %

35 %

25 %

A3

29,7 x 42

283 %

200 %

141 %

100 %

71 %

50 %

35 %

A4

21 x 29,7

400 %

283 %

200 %

141 %

100 %

71 %

50 %

A5

14,8 x 21

566 %

400 %

283 %

200 %

141 %

100 %

71 %

A6

10,5 x 14,8

800 %

566 %

400 %

283 %

200 %

141 %

100 %

Les tailles « communes »

Celles-ci ne respectent pas la norme ISO 216, mais sont populairement utilisées pour simplifier les impressions, par exemple d'un support e comportant qu'une seule feuille et sans plis.

Nom cm x cm
Carte de visite 8,5 x 5,4
Carte postale / Photo 10 x 15
Papier dessin A4+ 24 x 32
Papier imprimeur A3+ 320 x 464

Schéma pour retrouver les formats

 

Bonus : la norme française – utilisée en dessin par exemple

Nom cm x cm
Demi-raisin 32,5 × 50
Raisin 50 × 65
Petit Aigle 70 × 94
Grand Aigle 75 × 106

Quelques liens

Retrouvez sur le site de Canva un guide complet sur les dimensions : https://www.canva.com/fr_fr/decouvrir/guide-formats-papier-dimensions/

Vous pouvez aussi vous rendre sur des sites internet qui convertissent les dimensions, comme : Wikipedia, Formatsdepapier, ou convertworld.

Ou bien en savoir plus dans les sites comme : explisites, milleetunefeuilles

@ bientôt sur les tutos d'illustraprint 🙂

> Pour vous abonner : clic 🙂

Version PDF gratuite - Norme ISO papiers -

Créations

Voeux 2017

illustraprint vous présente ses meilleurs voeux pour 2017 !

... Qu'elle vous soit douce, heureuse et ponctuée de vos projets les plus beaux ! L'équipe d'illustraprint est heureuse d'être à vos côtés au quotidien pour mettre en oeuvre vos idées de communication visuelle :  création et impression 🙂 

A retrouver bientôt, au 32 rue Montlauzeur de Villefranche-de-Rouergue : Un calendrier pour suivre votre année 2017 !

[ En direct de notre chaîne Youtube ]

Tutos

Tuto n°4 de Peyrine : Composer sans images

… Pas d'images ?

Comment composer un texte simple

Version Texte

Vous avez un texte à mettre en page pour votre association, un CV, à présenter, mais vous ne savez pas par où commencer. 

Il faut savoir que même s'il s'agit d'un texte sans images, la composition de vos pages est importante pour en faciliter la lecture, mettre en avant les données importantes, pour que votre objectif d'information du lecteur soit optimale.

Qu'est-ce qui est le plus important ?

✔ Dégagez les différents types de parties que vous allez devoir présenter

Par exemple, pour un CV vous allez sans doute devoir avoir votre parours, compétences, expériences, formation, etc. Ou bien si c'est pour un document relatant de ce qui s'est passé lors de la dernière réunion de votre association : vous allez sans doute avoir à noter les participants, l'ordre du jour, les questions et leurs débats, etc.

On ne sait pas encore à ce stade, combien chaque partie va devoir prendre de place, et n'oubliez pas que certaines en prendront plus que d'autres.

La première des choses à faire est donc déjà… D'écrire ! … En texte brut, sans fioritures. Puis on élague, on va à l'essentiel, tout en gardant les points les plus importants, telles que les conclusions ou les compétences acquises.

Il faut voir chaque partie de votre texte comme une « masse », un espace délimité plus ou moins « présent », en relation directe avec le contenu que vous aurez à mettre dedans. Comme toute composition de support visuel, vous avez un espace général déjà délimité : par le nombre pages maximum/minimum, les dimensions du papier ou de la page internet, l'orientation de la lecture (verticale ou horizontale)…

Ce n'est qu'après avoir corrigé, élagué, renforcé le réel contenu de votre texte, qu'on peut enfin commencer à penser à la composition générale du document.

Connaître le sens de lecture idéale

Dans quel ordre vaut-il mieux mettre les différentes parties du texte. On ne lit pas de la même manière une recette 
de cuisine et un CV !

Dans la recette de cuisine, il vaudra mieux d'abord dire le temps de préparation et de cuisson (pour savoir si on aura le temps!), lister les ingrédients (pour savoir si on a ce qu'il faut !), avant de passer à l'élaboration du plat. Pour le CV, il vaudra mieux commence par vos coordonnées de contact, votre titre et métier, puis entrer ensuite dans le détail de vos expériences et formations.
Et même là, suivant votre parcours, peut-être sera-t-il plus efficace de commencer par vos expériences salariales avant vos formations, si vous avez passé plus de temps sur le terrain qu'en salle de classe.

Et même encore, si l'entreprise à laquelle vous adressez ce CV est davantage préoccupée par votre type de formation scolaire (du genre : un organisme gouvernemental), il faudra organiser le document en mettant cette partie en première lecture.

On se pose donc la question : qui va le lire ? Pour pouvoir organiser l'ordre et le sens de lecture du document en cours d'élaboration.

Et on ne s'occupe pas encore de la taille des textes !

✔ Créer les différents espacements entre chaque partie

1 ou 2 sauts à la ligne ? Faudra-t-il mettre un retrait en première ligne ? Ce paragraphe ne serait-il pas plus « léger » en le divisant en deux paragraphes ? Combien faudrait-il d'espace entre le titre et le sous titre ?

✔ Commencer à penser aux alignements, car ils découlent d'eux-même des espaces inter-parties

Aligner au centre ? À gauche ? Une liste à puces ou numérotée ?

✔ Mettre en forme les polices : taille, gras, italique, souligné…

Cela permet de mettre en avant, d'une façon plus ou moins importante. N'en faites pas trop ! Si vous mettez du gras partout, du soulignement partout, vous allez tout remettre au même niveau de lecture, au lieu de garder seulement les points forts de votre texte !!

Et ne mettez pas tout en majuscule !!!

Relecture générale de votre composition

En révisant les premières estimations de votre coeur de cible et de ce que vous vouliez mettre en avant. Vous allez corriger les mises en forme et en espace, en lisant de plus loin, en diagonale, pour vérifier le rythme de lecture de votre ensemble.

4-texte-sans-graphisme-2

Résumons :

1. Prenez votre temps, sans stress.
2. Laissez votre texte RES-PI-RER ! Entre et dans les paragraphes.
3. Gérez les gras, soulignés, majuscules, comme s'ils résumaient tout le contenu : on doit pouvoir comprendre
le sens général du texte rien qu'en les lisant.
4. Gardez des repères de lecture réguliers : respectez une certaine homogénéité (Prénom, NOM, titre)
5. Attention aux doubles espaces : utilisez la mise en page qui vous montre des.entre.chaque.mot

… Bref, soyez cool avec votre lecteur, ne l'agressez pas ! S'il a commencé la lecture de votre document, c'est qu'il est déjà intéressé. N'en faites pas trop. Ni trop de contenu, Ni trop d'effets, car cela gâchera le but premier : lui communiquer un message, quel qu'il soit.

 

@ bientôt sur les tutos d'illustraprint 🙂

> Pour vous abonner : clic 🙂

Tutos

Tuto n°1 de Peyrine : La communication visuelle

Qu'est-ce que la communication visuelle ?

Tuto n°1 de Peyrine, votre graphiste illustraprint

Ceci est un essai personnel sur la communication, ce qu'elle signifie pour moi
et comment je travaille pour adapter ma composition aux demandes des clients.

Podcast

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/282991555?secret_token=s-A7qCD" params="auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true" width="100%" height="100" iframe="true" /]

Version Texte

De nos jours, les gens qui lisent nos supports de communication visuelle recherchent encore plus qu'avant l'identification à une « marque », au milieu de tant d'autres. Cela marche autant pour des entreprises qui proposent un produit ou un service, que pour des particuliers/associations qui souhaitent inviter des gens qui ont un ou plusieurs points identitaires communs (l'âge, le milieu social, familial, valeurs, principes, loisirs…).

Le premier travail du graphiste

... C'est de déterminer avec son client le type de message qu'il souhaiterait transmettre, autant explicite qu'implicite. Chacun a sa propre sa « langue » : certains préféreront les mots, d'autres les dessins, ou bien des modèles détournés afin d'expliquer au mieux l'objectif de son projet.

Les personnes qui souhaitent communiquer leur message visuellement, travaillent avec le graphiste comme conseiller technique. Ce n'est qu'ensemble, qu'ils pourront créer le document final et adapté à l'objectif premier. En plus d'apporter des compétences techniques pures, avec la publication assistée par ordinateur (PAO), l'infographiste est aussi là pour éclaircir avec son client ses idées et l'ambiance graphique qui permettra de les mettre en valeur.

L'important dans le message

... C'est qu'il reflète la personnalité du commanditaire. Celle-ci doit pouvoir se ressentir autant dans le texte, sa façon d'exprimer les idées, que dans la composition (l'agencement des différents éléments, entre eux et sur l'espace de la feuille).

Nous commençons par quoi ?

D'abord par des essais, esquisses, puis des pistes graphiques. Cela permet de vérifier si le message à traiter a bien été saisi, et ce qu'il reste à ajuster. Personnellement, arrivée à cette étape, je préfère un écrit plutôt qu'un entretien oral. En écrivant ses impressions et idées, on peut souvent mieux poser ses mots, les choisir en fonction de ce qu'on veut transmettre, et par cette réflexion mieux préciser ce qu'elle attend de mon travail.

Ce qu'il faut garder à l'esprit

... C'est que le support est destiné à être vu et lu par d'autres personnes. Celles-ci doivent pouvoir comprendre de qui, de quoi on parle et où est-ce que cela se passe, sans avoir le propriétaire du document à ses côtés…

@ bientôt sur les tutos d'illustraprint 🙂

> Pour vous abonner : clic 🙂

Tutos

Lexique

Les formats de papiers : > Lire l'article

Fonds (ou bords) perdus : Partie permettant une coupe nette, grâce à la continuité du contenu ajouté (ou laissé) autour d'un document 
> Voir le tuto vidéo

Format ouvert/fermé : Lorsque vous avez un document en un ou plusieurs plis, le format ouvert a les dimensions de ce support déplié (à plat), le format fermé a les dimensions quand vous le refermez sur lui-même. Par exemple : Un livret de 24 pages avec un pli central agrafé, peut avoir une dimension A4 une fois fermé, mais aura les dimensions A3 lorsque vous l'ouvrez.

Grammage : Si l'on vous dit que votre papier est un 300g/m², cela veut dire que votre papier a une masse de 300g sur 1 m². Plus le grammage est élevé, plus le papier est "fort" et garde une meilleure tenue (= ne gondole pas) plus longtemps. Souvent les cartes de visite sont imprimée en 450 g/m².

Mode de couleurs : Qu'il soit en CMJN ou en RVB, il n'a pas la même destination. Le CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir) est destiné aux impressions chromatique sur papier (ou autre support non virtuel), et le RVB (Rouge Vert Bleu) est lui destiné aux lectures sur écran. Le CMJN est fait pour une impression "physique" (avec les couleurs primaires traditionnelles + le noir) tandis que le RVB est fait pour une lecture optique (couleurs "primaires" de la lumière), tous vos écrans sont donc en RVB.

Pixels et Mètres : Unités de mesure des supports (ou images) utilisées dans différentes situations. Le pixel est utilisé uniquement pour l'écran, le mètre (cm ou mm) est utilisé pour les supports physiques. Tous les fichiers numériques (créé sur l'ordinateur) destiné à votre impression auront donc deux types de dimensions, avec des unités de mesures différentes ! (voir la définition de la Résolution pour approfondir)

Plié/piqué : C'est un document imprimé à plat, puis plié (en une fois), puis agrafé (sur la tranche créée par le pli). 

Poids d'une image ou tout autre fichier numérique : Elle est calculée souvent en octets. Cela donne, du plus grand ou plus petit : To (Tera octets), Go (Giga octets), Mo (Méga octets), Ko (Kilo octets), o (octets), b (bits). Souvent, un mail ne peut contenir qu'un maximum de 5 Mo sur le total de vos pièces jointes. Il faut donc bien se souvenir que même si votre boîte mail vous autorise à envoyer jusqu'à 25 Mo, beaucoup de destinataires n'auront peut-être pas la même chance, et nous pourrons pas les recevoir. 

Reliure : Elle tient ensemble plusieurs pages d'un même document, qu'elle soit faite avec des anneaux, de la colle, etc.

Résolution d'un fichier : C'est le rapport entre le nombre de pixel horizontaux et verticaux, un équivalent de l'aire d'une surface (cm², m², ...). Cette résolution, aussi appelée définition ou qualité, doit être au moins égale à 300 dpi (ou ppp) pour un document HD (haute définiution) à imprimer et comportant des images. Une résolution de 72 dpi (ou ppp) est souvent suffisante pour une image fixe, uniquement lue sur un écran. Plus un fichiers comprendra de pixels, plus l'image rendue sera de bonne qualité, mais aussi plus lourde (Voir Poids d'une image)

Attention aux smartphones : Lors d'un envoi d'image (photo) par MMS, votre appareil compressera automatiquement celle-ci (= réduira votre résolution pour réduire son poids d'envoi), et ce, même si le smartphone prend des photos de bonne qualité au départ ! (idem pour certaines applications/sites web, comme les réseaux sociaux).

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com