Catégorie : Clients

Concert :: Villefranchement Rock 17 déc. 2016

Villefranche-de-Rouergue (12)

concert Villefranchement Rock
le 17 décembre 2016

Lieu : locaux du Pôle Jeunesse
4 rue du Docteur Pechdo, 12200 Villefranche de Rouergue

Adresse web liée : clic pour lire la suite

 

"
Bagdad Rodéo:
CONCERT
DU 17 DÉCEMBRE 10
ans après VILLEFRANCHEMENTROCK, c'est reparti!!!

"Le premier jour, Dieu créa le jour et la nuit,
Le deuxième jour, Dieu créa le ciel
Le troisième jour, Dieu créa la terre et les arbres
Le quatrième jour, Dieu créa le soleil, la lune et les étoiles
Le cinquième jour, Dieu créa les oiseaux et les poissons
Le sixième jour, Dieu créa d’autres animaux, l’homme et Nadine Morano.
Pour compenser Dieu créa BAGDAD RODEO le septième jour… (Ou le lundi d’après, à vérifier)."
Source : L’évangile selon Nabilla.


Voilà comment on parlera de BAGDAD RODEO dans 20 siècles. Car BAGDAD RODEO n’est pas seulement un groupe de Rock’n’roll sarcastique. C’est avant tout le meilleur groupe de rock de tous les temps (selon mon voisin apiculteur). Des textes si profonds que même le commandant Cousteau n’aurait osé s'y aventurer. Une musique si intense que même le chocolat Lindt paraît fade et amer à côté.

Après un premier album sorti en 2010 puis un second en 2013, BAGDAD RODEO revient à l’automne 2016 avec un nouvel opus naturellement nommé « TROIS ». « TROIS », l’album de l’immaturité absolue, car le rock’n’roll est et doit rester à jamais immature.

BAGDAD RODEO n’est pas non plus uniquement un groupe que l’on écoute entre amis dans des communions, ou des bars mal famés de Côte d’Armor. Ce groupe est avant tout un groupe de live, qui sait rallier à sa cause bon nombres de brebis égarées sur le chemin de la musique de supermarché lisse et alimentaire dont nous abreuvent quotidiennement les grandes maisons de disques actuelles. Loin d’un Kenji Girac analphabète ou d’un Maitre Gim’s sapé comme jamais, mais tout aussi inutile, BAGDAD RODEO ravira petits et grands autour de l’énergie communicative qui se dégage de son univers artistique sans compromis. Un groupe d’intérêt général, pour le bien de l’humanité, avec du fond, de la poésie, le tout étant déductible des impôts.

« La vie est un long fleuve de merde, mais parfois, poussent de jolies fleurs sur ses berges »
XIU HANG ZI (Le traiteur chinois en bas de mon immeuble)

Faut qu'ça Guinche!

Faut qu’ça guinche est un groupe de chanson française « festive »: une énergie débordante sur scène, des textes travaillés tantôt militants, tantôt plus intimes, des influences rock et tzigane tout cela joué avec des instruments acoustique (violon, accordéon). En quelques mots, une musique populaire qui dépote! Avec près de 10 ans de carrière, plus de 600 concerts, 10 000 albums vendus, un "prix SACEM", le groupe faut qu’ça guinche plaide toujours pour une chanson vivante au plus proche du public. Leurs concerts sont des spectacles qui offrent généreusement à voir et à entendre, à réfléchir et à rire, et donnent rapidement envie de se rapprocher et de danser jusqu’au bout de la nuit !

On les a vu sur scène à côté de groupe comme HK et les saltimbanks, La rue Kétanou, Les Fatals Picards, Boulevard des airs, Debout sur le Zinc...

INFOS PRATIQUES:
Retrouvez l'événement sur facebook: https://www.facebook.com/events/968371079973279/

Buvette et restauration (sandwichs chauds, soupe au fromage) sur place.
Entrée: 8€ en prévente, 10€ sur place. Préventes disponibles très vite aux Ateliers de la Fontaine, dans les
locaux du Pôle Jeunesse, rue Pechdo à Villefranche de Rouergue.


En conclusion, diffusez l'info, invitez vos amies et venez nombreuxses... ON COMPTE SUR VOUS!!

"

 

Visite du site de Fontaynous : du côté de…

Plongez-vous dans son histoire, baladez-vous dans ce sympathique village de l'Aveyron, tout en vous imprégnant de sa légende passée, contée par les Amis du Site de Fontaynous

illustration & réalisation - lllustraprint.com - 12200 VDR

Un panneau illustrant l'histoire de Fontaynous (12)

... Dont voici le texte :

colo-tour"A l’extrême frontière du Rouergue et du Quercy, séparée par un étroit chemin l’effleurant, s’élève, isolée dans une conque de prairie, l’antique église de Fontaynous autour de laquelle s’égayent les quelques hameaux qu’elle dessert tant en Rouergue qu’en Quercy. Elle est aujourd’hui sur les deux diocèses, tandis que jusqu’en 1790, Fontaynous,comme la paroisse de Martiel relevait de l’évêque de Cahors.

À quelques centaines de mètres, des ruines importantes attirent notre attention. Une grosse tour ronde, élevée de six étages, démantelée, béante, contenait jadis une grande vis de pierre dont les larges marches ont été volontairement brisées et arrachées. Cette tour flanquait une haute bâtisse, massive, presque carrée, dont actuellement on ne peut plus, même très approximativement, reconnaître la forme exacte, distinguer ni le caractère, ni les dispositions, tant la destruction en a été poussée loin !

Fontaynous dépendait du monastère de Loc-Dieu, peut-être depuis sa fondation, tout au moins depuis 1182. En effet, dans une bulle du Pape Luce III, entre 1182 et 1185, nous indique : « Nous confirmons à vous et à votre monastère de notre autorité apostolique la grande de Emodtrosos, l’église de Fontaynous, la grange de l’Albenque, etc. - A Vérone, le 7 des Ides de septembre ».

colo-presbytereLa charte de donation de Fontaynous ayant disparu, cette bulle reste le document le plus ancien. En effet, les Anglais, en abandonnant le Rouergue, enlevèrent tous les titres et documents de Loc-Dieu et le transportèrent dans la Tour de Londres. Le Sénéchal dressa procès-verbal de cet enlèvement, le 4 octobre 1411. Dans cette bulle, il n’est fait aucune allusion à une tour ou à une maison forte, ni dans l’hommage fait au roi le 15 juillet 1399, par l’Abbé de Loc-Dieu, ni dans le dénombrement du temporel du monastère de Loc-Dieu. Lors du dénombrement de 1522, concernant l’abbaye de Loc-Dieu, le syndic du couvent reconnaît à Fontaynous, une grange, des prés, un étang et un moulin, mais ne parle pas de château.

Le château était en tout cas construit avant 1683, car à cette date, nous le trouvons mentionné dans l’acte de partage du 14 janvier 1683, passé à Paris devant notaires. Fontaynous, avec ses grands bois et son château, restait donc la propriété particulière des abbés commendataires, vu qu’il avait été construit par l’un d’eux pour se ménager une demeure, toute proche mais indépendante du monastère. Le château de Fontaynous leur servit souvent de résidence.

Il constituait la retraite favorite de Claude de Fleury, sous-précepteur des Enfants de France, abbé de Loc-Dieu de 1684 à 1706, auteur d’une histoire ecclésiastique, qu’il composa à Fontaynous.

La paroisse de Fontaynous faisait, jusqu’à la révolution, ainsi que Martiel et Elbes, partie du diocèse de Cahors et l’archi-prêtre decolo-eglise Cajarc comme l’abbaye de Loc-Dieu. Elle était composée de nombreux mas : Lagardelle, les Cayrousses, la Réginie, Placens, les Allemands, la Couderquie, Salabirbet, Frespech, les Plasses, Loupiac, Fontgrand, les Cabanes, Barthelongue, le mas del Grès. L’église de Puyjourdes était annexée à celle de Fontaynous. Au moment de la création des départements, un désaccord survint entre les habitants du village de Laramière et les habitants des mas dépendants de Fontaynous. Un courrier fut adressé aux deux départements Lot et Aveyron, pour décider du sort de la municipalité de Fontaynous.

colo-viergeAu XIIIème siècle, l’église de Fontaynous, qui faisait partie du diocèse de Cahors, était sous la protection de Saint Hilaire. Saint Hilaire : V. 315-367, né à Poitiers où il devint évêque vers 350. Il fut le principal adversaire de l’arianisme en occident. C’est un Père de l’Église.

Sur la statue de « Notre Dame de Fontaynous », nous avons à ce jour très peu de renseignements. Elle fut coulée à la Fonderie de Somme voire en Haute-Marne, érigée en 1878. Elle mesure 1,75m. D’après certains dires, il y aurait eu une autre statue avant celle-ci.

Sur le lavoir, très peu de renseignements, sauf que le colo-lavoirpremier bac aurait pu servir à faire immerger des enfants qui avaient des difficultés à la marche ou ne marchaient pas du tout. La source de Fontaynous serait bénéfique, voire miraculeuse… Mais ne nous emballons pas, nous n’avons pas d’écrits sur ce sujet." 

Concert AJAR :: C. Michael Quartet – Nov. 2016

Villefranche-de-Rouergue (12)

Concert du Quartet Claire Michael
le 25 novembre 2016 à 20h30

Lieu : Théâtre Municipal
Quai de la Sénéchaussée, 12200 Villefranche-de-Rouergue

Adresse web liée : clic pour lire la suite

 

"Saxophoniste ténor, alto et soprano, Claire Michael nous amènera sur les pas de John Coltrane. Mais loin de se contenter de revisiter, de façon originale et réussie comme l'atteste son dernier opus "Trane Steps", des œuvres majeures de ce grand musicien, elle nous livrera également ses propres compositions, n'hésitant pas à mettre à profit la (...)"

 

Heure du conte :: mercredi 16 nov.

 

Le chat qui voyageait avec un crayon magique

Heure du Conte

Mercredi 16 Novembre 2016 à 15h

Lieu : Médiathèque de Villefranche de Rgue
Adresse web liée : clic

"Enseignante retraitée, Martine Grathwohl est installée dans le Lot. Elle ne quitte pas pour autant le monde des enfants puisqu’elle conte bénévolement dans les écoles et les bibliothèques. Elle retrouve  (...)"

Expo :: Martine Damas – sept. à oct. 2016

Villefranche-de-Rouergue (12)

Exposition Céramiques et Techniques mixtes
Martine Damas
du 2 sept. au 29 oct. 2016 

Lieu : Galerie Sepia
3 Rue Urbain Cabrol, 12200 Villefranche-de-Rouergue

Adresse web liée : clic pour lire la suite

"Martine Damas, dans la série des « hommages à la sphère », explorait la perception simultanée de la forme et de la couleur. Dans cette optique, elle travaillait la matière en peignant directement en volume.
Pour obtenir un objet de couleurs, Martine Damas avait choisi de répartir la couleur dans l'espace. Le volume de l'objet est considéré comme la perception globale des couleurs, en trois dimensions pour que la lumière et l'ombre puissent venir (...)"

 

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com